top of page

“Je ne suis pas sédentaire, je fais du sport x fois par semaine”

Dernière mise à jour : 25 janv.


Tu as sûrement déjà entendu cette phrase, ou même tu t'y retrouves en remplaçant le “x” par ton propre chiffre. …Comment ça ? Que l’on fasse 7 séances de sport par semaine ou 1 cela revient au même ? Bien sûr que non. Les bénéfices de l'exercice physique pour la santé sont indéniables et non-négligeables, mais être sédentaire ou pas ne se définit pas par la fréquence à laquelle on va à la salle de sport, mais par le niveau d’activité tout le reste de la journée. ▢ As-tu un travail où tu es assis la plupart du temps ? (Les bureaux où l’on travaille debout sont mieux, mais cela reste très statique.) ▢ As-tu tendance à t’asseoir juste après avoir mangé ? ▢ Prends-tu toujours l’ascenseur ? ▢ Si tu as le choix, tu te diriges automatiquement vers les escalators plutôt que les escaliers ? ▢ As-tu l’habitude de garer la voiture le plus près possible de l’entrée ? ▢ Prends-tu généralement un type de transport, même pour les trajets courts ? ▢ Dès qu’il y a une place assise de libre (dans les transports en commun ou dans une salle d’attente) tu vas t'asseoir dessus ? ▢ Ta principale activité à la maison consiste à être allongé sur le canapé ? ▢ En plus de cela, as-tu adopté la livraison des courses à domicile ? Eh bien, le nombre de cases cochées détermine ton niveau de sédentarité. Et oui, indépendamment de ce que tu fais comme sport, de l’intensité ou de la durée des séances ! Bien évidemment, cela ne s’applique pas aux cas extrêmes comme les sportifs de haut niveau ou les métiers physiques, où on exerce une activité intense la plupart de la journée; mais à la majorité de la population, nous tous, qui essayons d’effectuer une activité sportive régulière en espérant pouvoir ainsi nous appeler “personnes actives”.

"L’heure passée sur l’elliptique ne va pas compenser les 16 autres passées assis"


Malheureusement, l’heure passée sur l’elliptique ne va pas compenser les 16 autres passées assis (en comptant 7 heures de sommeil 🙂), que ce soit en termes de consommation calorique ou de bon fonctionnement de l’organisme. Je me rappelle encore de ce client qui avait perdu 2% de son poids en 2 semaines uniquement en augmentant son activité quotidienne ! (La limite recommandée est de 1% par semaine.) Petite intervention - grand effet. Comment est-ce possible ? Ceci est un autre sujet, qui nécessite un article à lui-même. Tenez-vous prêts ! Pour ce qui est de l’impact sur la santé, une étude très récente menée par 3 institutions françaises et 2 canadiennes a déterminé que "l'immobilisation prolongée” a un impact direct sur les marqueurs du vieillissement, indépendamment de l’activité sportive effectuée (jusqu’à un certain niveau). Un indicateur aussi simple que le nombre de pas effectués quotidiennement a été fortement associé au niveau de pleine forme des personnes âgées par une revue systématique publiée dans le fameux journal médical The Lancet. Faut-il alors tracer son nombre de pas ? On peut, cela peut être un moyen efficace de mesurer son activité journalière, se fixer des objectifs et faire en sorte de les atteindre, mais ce n’est pas une nécessité. Si tu veux améliorer cet aspect de ta vie, avant tout je te conseille une approche très simple :

  1. Prends les cases cochées parmi la liste ci-dessus.

  2. Extraits-en les éléments qui sont de ton ressort, sur lesquels tu as la main.

  3. Veille tous les jours à en faire le contraire.

Pas besoin de compter tes pas. Une fois ces cases décochées, tu sauras que tu es une personne active, plus active qu’avant. Et, surtout, tu le ressentiras, ton bien-être général passera à un tout autre niveau !

"Le confort est le plus grand accomplissement de l’humain,

mais son pire ennemi."

Mais pourquoi ? Pourquoi un tel lien entre le fait d’être tout le temps en mouvement et le bon fonctionnement de l’organisme ? La réponse réside chez nos ancêtres : les chasseurs-cueilleurs. Même si cela remonte à des millénaires, notre nature est encore imprégnée par ce mode de vie et notre organisme est censé bouger. Le confort est le plus grand accomplissement de l’humain, mais son pire ennemi. Quand on y pense, dans la société moderne nous n’avons plus besoin de faire le moindre mouvement pour les tâches les plus basiques : tout est télécommandé (même la lumière), une grande partie des portes s’ouvrent automatiquement, même le coffre de la voiture s’ouvre avec un simple geste ! Et on ne parle même plus des tâches ménagères qui sont complètement automatisées maintenant. Tout notre style de vie est à l’encontre de notre nature.

Cette étude coréenne de 2020 a déterminé que la durée moyenne de sédentarité est de 8,3 heures par jour chez la population coréenne et de 7,7 heures par jour parmi les Américains et que cela est dû au style de vie moderne. Et cela n’impacte pas seulement la population âgée et les marqueurs du vieillissement, mais aussi d’autres facteurs déterminant les autres maladies de la société moderne tels que :

  • La diminution de la capacité cardiaque et de la circulation sanguine : ce qui peut amener à des maladies cardio-vasculaires

  • L’augmentation de la résistance à l’insuline : facteur déclencheur du diabète de type II

  • L’altération de l’activité hormonale, qui peut influencer le développement de certains cancers

  • L’augmentation de l’inflammation chronique : facteur principal pour la prise de poids et le développement des maladies métaboliques.

En Europe la situation n’est pas nettement meilleure : une étude menée entre 2014 et 2016 par Santé Publique France a conclu que la durée moyenne de sédentarité chez les personnes de plus de 55 ans est de 6 heures par jour et, encore une fois, le groupe le moins sédentaire a eu les meilleurs indicateurs de santé. Alors, maintenant on est au clair : le sport ne compense pas et ne remplace pas l’activité quotidienne. Mais est-ce que l’inverse est vrai ? Est-ce qu'une personne très active n’a plus besoin de faire de l’exercice physique ? Et bien, non. Être actif toute la journée est quelque chose d’absolument nécessaire, mais pas suffisant. Le sport a ses propres bénéfices pour l’organisme, irremplaçables par toute autre type d’activité. La fréquence, la durée et l’intensité des séances à employer, c’est quelque chose d’individuel, qui dépend d’une multitude de facteurs et qui est encore un autre sujet.

"Chaque pas, chaque geste, chaque mouvement compte"

Mais avant de te demander si l’exercice physique que tu fais est adapté ou suffisant, concentre-toi déjà sur la majorité de ta journée. Maintenant que tu sais comment on mesure la sédentarité, les solutions sont à portée de main et, comme tu peux le constater, quelque chose c’est toujours mieux que rien ! Chaque pas, chaque geste, chaque mouvement compte et s’additionne à la fin de la journée. TU as les solutions dans tes mains, fais-toi confiance et agis ! Mais si tu rencontres des difficultés ou si tu as besoin de conseils plus individualisés, tu sais ou me trouver. 🙂

Restez actifs(ves) !



Pour échanger sur le sujet et ne rater aucune nouveauté, suivez ma page Facebook ou Instagram. À bientot ! 👋

 

Références :



bottom of page